Aide aux maraîchages

Les femmes se regroupent pour maraîcher , par quartiers ou hameaux.

PONTERANGA, grâce à son travailleur social sur place, visite ces groupements et analyse leurs projets, et leurs besoins.

Au fil des ans, les aides de PONTERANGA ont ainsi pu concerner des quartiers et des besoins différents.

Par exemple, un des premiers Groupements d’Intérêt économique aidé a son champ à l’entrée du village de NIAGUIS, en bordure de la route; sur trois années successives, l’association a aidé ces femmes par les financements suivants :

  • financement de l’installation d’une pompe mécanique sur l’un des puits; achat de poulies et de cordes sur le second puits;
  • financement d’une partie de la clôture (piquets en fer) et du portail d’entrée sur le terrain exploité par ce GIE (49 femmes concernées).

Un second Groupement de 37 femmes travaille trés loin du premier, à la sortie du village sur la route de Kolda, dans un secteur trés sec et chaud, à l’intérieur des terres (loin de la route, et du fleuve). PONTERANGA a d’abord aidé ces femmes à mieux maraîcher en finançant l’achat d’arrosoirs, de seaux, de coupe-coupes, de brouettes.

Une partie de l’apport de Ponteranga

L’année suivante, constatant les grands progrès obtenus en termes de culture grâce à cette aide modeste, PONTERANGA a financé l’achat de nouveaux outils et de semences. Et en 2012, aprés avoir conseillé et fait conseiller ces femmes par des spécialistes, l’association a aidé le groupement à cultiver un terrain plus accessible : beaucoup moins loin de la route, il est aussi plus facile à irriguer. Mais il a fallu d’abord déraciner quelques arbres, les déssoucher, créer un puits, cultiver . Une clôture a été financée et installée. La mise en place d’un bon système d’irrigation a été dpéployé sur plusieurs années et s’est achevé par la pose d’une pompe pour tirée l’eau du puits alimentée par des panneaux solaires en 2019.